Share Print

Programme d’accréditation en chirurgie urologique

Organisme agréé : Association française d’urologie (AFU)
Web page - Posted on Mar 06 2018

Programme individuel (Programme B)


Déclarer chaque année deux événements indésirables associés aux soins (EIAS) dont de préférence un EIAS ciblé 
:

  • défaillance de la prise en charge d'un patient sous anticoagulant ou antiagrégant plaquettaire ;
  • défaillance de la communication entre les intervenants médicaux en situation péri-opératoire ;
  • incidents liés aux soins dans le cadre de la chirurgie ambulatoire ;
  • situations tunellisantes ;
  • incidents liés à l'utilisation de l'électrochirurgie ;
  • incidents liés à l'utilisation des énergies lasers.

Mettre en œuvre une recommandation par an parmi les recommandations suivantes :

  • prise en charge optimale de la biopsie de prostate ;
  • traçabilité des dispositifs médicaux implantables ;
  • prise en charge des instillations intravésicales de BCG ;
  • antiagrégants plaquettaires : recommandations et prise en compte des risques thrombotiques et hémorragiques en cas de geste invasif ; 
  • mise en place de la check-list " sécurité du patient au bloc opératoire" ;
  • pratique ATB en chirurgie (SFAR) et en chirurgie urologique ;
  • prise en charge d’un patient sous anticoagulant ou antiagrégant plaquettaire (SFAR) ;
  • défaut dans la prescription médicale péri-opératoire ;
  • révision des recommandations de bonne pratique pour la prise en charge et la prévention des infections urinaires associées aux soins de l’adulte ;
  • organisation de la chirurgie ambulatoire ;
  • utilisation des fiches patient pré et post opératoires validées par l’AFU ;
  • traitement chirurgical du prolapsus génital non récidivé de la femme ;
  • RAAC après cystectomie ;
  • bilan initial, suivi et traitement des troubles mictionnels en rapport avec l'HBP ;
  • antibioprophylaxie et neuromodultaion sacrée ;
  • utilisation de la toxine botulique de type A (Botox) dans l'hyperactivité vésicale réfractaire idiopathique ;
  • SSP 3 : Coopération entre anesthésistes réanimateurs et chirurgiens.

Participer à deux activités de formation par an, à choisir parmi les suivantes  :

Une activité de formation :

  • forum de pratiques professionnelles sur l’accréditation lors du congrès d’urologie ;
  • séminaire d’urologie continue (SUC) ;
  • journées d’onco-urologie médicale (JOUM) ;
  • journées URORISQ journées de l’OA AFU ;
  • formation URODPC ;
  • journées d'andologie et de médecine sexuelle (JAMS) ;
  • journées des innovations techniques et technologiques en urologie (JITTU) ;
  • session cas cliniques au congrès français d'urologie (CFU).

Une activité d'évalaution des pratiques professionnelles :

  • participation aux enquêtes AFU labellisées OA-AFU ;
  • participation à un atelier de simulation en gestion des risques ;
  • programme DPC AFU : registres, observatoires, enregistrement de bases de données ;
  • SSP 3 : Comment sécuriser le circuit d'un prélèvement réalisé au bloc opératoire ?
  • SSP 3 : No Go au bloc opératoire, comment renforcer les barrières de sécurité ?
  • SSP 3 : Comment gérer les risques liés à l'utilisation du bistouri électrique ?

Programme en équipe (Programme B)

Déclaration de 1 événement indésirable associé aux soins par médecin composant l’équipe (dans la limite de 6 EIAS), l’équipe devant présenter au moins 1 EIAS ciblé :

  • défaillance de la prise en charge d'un patient sous anticoagulant ou antiagrégant plaquettaire ;
  • défaillance de la communication entre les intervenants médicaux en situation péri-opératoire ;
  • incidents liés aux soins dans le cadre de la chirurgie ambulatoire ;
  • situations tunellisantes ;
  • incidents liés à l'utilisation de l'électrochirurgie ;
  • incidents liés à l'utilisation des énergies lasers.

Mise en oeuvre et évaluation de 2 recommandations parmi les suivantes :

  • prise en charge optimale de la biopsie de prostate ;
  • traçabilité des dispositifs médicaux implantables ;
  • prise en charge des instillations intravésicales de BCG ;
  • antiagrégants plaquettaires : recommandations et prise en compte des risques thrombotiques et hémorragiques en cas de geste invasif ; 
  • mise en place de la check-list " sécurité du patient au bloc opératoire" ;
  • pratique ATB en chirurgie (SFAR) et en chirurgie urologique ;
  • prise en charge d’un patient sous anticoagulant ou antiagrégant plaquettaire (SFAR) ;
  • défaut dans la prescription médicale péri-opératoire ;
  • révision des recommandations de bonne pratique pour la prise en charge et la prévention des infections urinaires associées aux soins de l’adulte ;
  • organisation de la chirurgie ambulatoire ;
  • utilisation des fiches patient pré et post opératoires validées par l’AFU ;
  • traitement chirurgical du prolapsus génital non récidivé de la femme ;
  • RAAC après cystectomie ;
  • bilan initial, suivi et traitement des troubles mictionnels en rapport avec l'HBP ;
  • antibioprophylaxie et neuromodultaion sacrée ;
  • utilisation de la toxine botulique de type A (Botox) dans l'hyperactivité vésicale réfractaire idiopathique ;
  • SSP 3 : Coopération entre anesthésistes réanimateurs et chirurgiens.

Réalisation de 2 activités :

Une activité de formation qui fera l'objet d'un débriefing et d'un retour à l'équipe :

  • forum de pratiques professionnelles sur l’accréditation lors du congrès d’urologie ;
  • séminaire d’urologie continue (SUC) ;
  • journées d’onco-urologie médicale (JOUM) ;
  • journées URORISQ journées de l’OA AFU ;
  • formation URODPC ;
  • journées d'andologie et de médecine sexuelle (JAMS) ;
  • journées des innovations techniques et technologiques en urologie (JITTU) ;
  • session cas cliniques au congrès français d'urologie (CFU).

Une activité d'évalaution des pratiques professionnelles :

  • réunion de pertinence des pratiques (3 réunions au minimum par an) ;
  • mise en oeuvre et autoévaluation RAAC ;
  • Mise en oeuvre et autoévaluation chemin clinique ambulatoire.

See also