Share Impression

Programme d’accréditation en gastro-entérologie interventionnelle

Organisme agréé : Collège évaluation formation accréditation en hépato-gastro-entérologie (CEFA-HGE)
Article HAS - Mis en ligne le 09 janv. 2019

 

Programme B - Accréditation individuelle

Déclarer chaque année un événement indésirable associé aux soins (EIAS) ciblé parmi les situations à risques listées ci-dessous ou non ciblé :

  • défaillance dans la réalisation d'une biopsie hépatique par voie tranpariétale ;
  • défaillance dans la réalisation d'un cathétérisme biliopancréatique ;
  • défaillance dans la réalisation d'une gastrostomie percutanée par voie endoscopique (GPE) ;
  • défaillance dans la prise en charge d'une complication au cours d'une endoscopie disgestive thérapeutique (hors cathétérisme bilio pancréatique)
  • défaillance de la préparation colique prescrite pour une coloscopie ;
  • défaillance dans la prise en charge d’un patient sous anticoagulant ou antiagrégant plaquettaire en endoscopie, hépatologie, proctologie ou cancérologie ;
  • contrôle coloscopique après polypectomie réalisé dans un délai non approprié ;
  • défaillance dans la prise en charge d'un patient liée à l'organisation ou au fonctionnement du plateau technique en endoscopie digestive ;
  • défaillance dans la réalisation de l'antibioprophylaxie en endoscopie digestive ;
  • défaillance dans la réalisation d'une ligature élastique hémorroïdaire ;
  • défaillance dans la prise en charge d'un patient sous biothérapie (anti-TNF) ;
  • défaillance lors de la réalisation de la première cure de chimiothérapie ;
  • défaillance dans l'administration d'un traitement médicamenteux spécifique du cancer ;
  • défaillance dans la réalisation d'une endoscopie digestive urgente en dehors des horaires d'ouverture du plateau technique ;
  • défaillance dans la rédaction d'un comtpe rendu d'endoscopie ;
  • perforation colique lors de la réalisation d'une coloscopie à visée diagnostique ;
  • défaillance dans la décision de traitement médicamenteux spécifique du cancer chez un sujet âgé ;
  • défaillance lors de la prise en charge d'un taitement antiviral de l'Hépatite C.

Mettre en œuvre une recommandation parmi les recommandations suivantes :

  • préparation colique à l’endoscopie digestive basse  ;
  • prise en charge du patient sous anticoagulant ou sous agent antiplaquettaire avant une endoscopie digestive thérapeutique (SFED) ;
  • cholangio-pancréatographie rétrograde endoscopique et sphinctérotomie bilio-pancréatique (SFED) ;
  • mucosectomie recto-colique (SFED) ;
  • RPC pour la réalisation de la ponction biopsie hépatique (AFEF, SNFGE)
  • mise en place de la check-list "sécurité du patient au bloc opératoire" (chirurgie proctologique) et de la check-list en endoscopie digestive (SFED) ;
  • organisation et fonctionnement d'un plateau technique en endoscopie digestive (SFED);
  •  antibioprophylaxie en endoscopie digestive ;
  • traitement de la maladie hémorroïdaire par ligature élastique  ;
  • prise en charge d'un patient sous biothérapie ;
  • recommandations pour la pratique clinique en cancérologie ;
  • Plans cancer 1, 2 et 3 ;
  • thésaurus national de cancérologie digestive (TNCD).
  • quand faut-il faire une coloscopie de contrôle après polypectomie ? (HAS, 2013) ;
  • les critères de qualité d'une coloscopie
  • prise en charge d'un patient atteint d'une hépatite virale C ;
  • comment gérer les risques liées à l'utilisation du bistouri électrique ? (utilisation d'un générateur électrique en endoscopie digestive).

Participer à 2 activités par an dont 1 action de formation :

  • participer à une formation pratique en endoscopie digestive ou en proctologie ;
  • participer régulièrement à une réunion de concertation pluridisciplinaire de cancérologie digestive ;
  • participer à une revue de mortalité et de morbidité (RMM) ;
  • participer à un congrès annuel ou à une réunion régionale de la spécialité identifée par le CEFA-HGE (en hépatologie, gastroentérologie, endoscopie, proctologie, cancérologie digestive) ;
  • participer régulièrement à une réunion de concertation pluridisciplinaire hors cancérologie : hépatologie, MICI, proctologie-périnéologie ;
  • activités d'APP proposées par le CEFA-HGE (accès Internet) ou interne à l'établissement reconnues par le CEFA-HGE.

 

Programme en équipe B

 

  • déclarer 1 EIAS ciblé ou non (dans la liste des situations ci-dessous), par an et par praticien de l'équipe (peut être limité à 6 EIAS par équipe et par an si l'équipe est composée de plus de six médecins) ;
    • défaillance dans la réalisation d'une biopsie hépatique par voie tranpariétale ;
    • défaillance dans la réalisation d'un cathétérisme biliopancréatique ;
    • défaillance dans la réalisation d'une gastrostomie percutanée par voie endoscopique (GPE) ;
    • défaillance dans la prise en charge d'une complication au cours d'une endoscopie disgestive thérapeutique (hors cathétérisme bilio pancréatique)
    • défaillance de la préparation colique prescrite pour une coloscopie ;
    • défaillance dans la prise en charge d’un patient sous anticoagulant ou antiagrégant plaquettaire en endoscopie, hépatologie, proctologie ou cancérologie ;
    • contrôle coloscopique après polypectomie réalisé dans un délai non approprié ;
    • défaillance dans la prise en charge d'un patient liée à l'organisation ou au fonctionnement du plateau technique en endoscopie digestive ;
    • défaillance dans la réalisation de l'antibioprophylaxie en endoscopie digestive ;
    • défaillance dans la réalisation d'une ligature élastique hémorroïdaire ;
    • défaillance dans la prise en charge d'un patient sous biothérapie (anti-TNF) ;
    • défaillance lors de la réalisation de la première cure de chimiothérapie ;
    • défaillance dans l'administration d'un traitement médicamenteux spécifique du cancer ;
    • défaillance dans la réalisation d'une endoscopie digestive urgente en dehors des horaires d'ouverture du plateau technique ;
    • défaillance dans la rédaction d'un comtpe rendu d'endoscopie ;
    • perforation colique lors de la réalisation d'une coloscopie à visée diagnostique ;
    • défaillance dans la décision de traitement médicamenteux spécifique du cancer chez un sujet âgé ;
    • défaillance lors de la prise en charge d'un taitement antiviral de l'Hépatite C.
  • mettre en oeuvre collectivement au moins 2 recommandations ;
    • préparation colique à l’endoscopie digestive basse  ;
    • prise en charge du patient sous anticoagulant ou sous agent antiplaquettaire avant une endoscopie digestive thérapeutique (SFED) ;
    • cholangio-pancréatographie rétrograde endoscopique et sphinctérotomie bilio-pancréatique (SFED) ;
    • mucosectomie recto-colique (SFED) ;
    • RPC pour la réalisation de la ponction biopsie hépatique (AFEF, SNFGE)
    • mise en place de la check-list "sécurité du patient au bloc opératoire" (chirurgie proctologique) et de la check-list en endoscopie digestive (SFED) ;
    • organisation et fonctionnement d'un plateau technique en endoscopie digestive (SFED);
    •  antibioprophylaxie en endoscopie digestive ;
    • traitement de la maladie hémorroïdaire par ligature élastique  ;
    • prise en charge d'un patient sous biothérapie ;
    • recommandations pour la pratique clinique en cancérologie ;
    • plans cancer 1, 2 et 3 ;
    • thésaurus national de cancérologie digestive (TNCD).
    • quand faut-il faire une coloscopie de contrôle après polypectomie ? (HAS, 2013) ;
    • les critères de qualité d'une coloscopie
    • prise en charge d'un patient atteint d'une hépatite virale C ;
    • comment gérer les risques liées à l'utilisation du bistouri électrique ? (utilisation d'un générateur électrique en endoscopie digestive).
  • réaliser 2 activités (dont 1 activité de formation et 1 activité d'équipe). 
    •  participer à une formation pratique en endoscopie digestive ou en proctologie ;
    • participer régulièrement à une réunion de concertation pluridisciplinaire de cancérologie digestive ;
    • participer à une revue de mortalité et de morbidité (RMM) ;
    • participer à un congrès annuel ou à une réunion régionale de la spécialité identifée par le CEFA-HGE (en hépatologie, gastroentérologie, endoscopie, proctologie, cancérologie digestive) ;
    • participer régulièrement à une réunion de concertation pluridisciplinaire hors cancérologie : hépatologie, MICI, proctologie-périnéologie ;
    • activités d'APP proposées par le CEFA-HGE (accès Internet) ou interne à l'établissement reconnues par le CEFA-HGE.

Pour plus de détails, veuillez consulter la version complète du programme.

Voir aussi