Share Impression

Programme d’accréditation en neurochirurgie

Organisme agréé : Collège de neurochirurgie
Article HAS - Mis en ligne le 11 janv. 2019

 Programme individuel (Programme B)

Déclarer chaque année deux évènements indésirables associés aux soins (EIAS) dont un ciblé à choisir dans la liste suivante :

  • compression abdominale en chirurgie nécessitant une position ventrale ;
  • défaut de prise en charge d’un dysfonctionnement de dérivation interne de liquide cérébro-spinal (LCS) ;
  • accessibilité  de l’imagerie au bloc opératoire ;
  • défaut d'identification du site opératoire ;
  • défaillance dans la prise en charge d’un patient sous anticoagulant ou antiagrégant plaquettaire ;
  • gestion d’une complication post-opératoire.

Mettre en œuvre au moins 2 recommandations parmi les suivantes :

  • prévention de la contamination périopératoire et ATB ;
  • prise en charge des surdosages, des situations à risque hémorragique et des accidents hémorragiques chez les patients traités par antivitamines K en ville et en milieu hospitalier ;
  • mise en place de la check-list « sécurité du patient au bloc opératoire » ;
  • neuronavigation en neurochirurgie ;
  • SSP coopération entre anéthésistes-réanimateurs et chirurgiens ;
  • SSP "Comment gérer les risques associés à l'utilisation du bistouri électrique ? "
  • SSP "Comment sécuriser le circuit d'un prélèvement réalisé au bloc opératoire ?"
  • SSP "NO GO au bloc opératoire". Comment renforcer les barrières de sécurité ?

 Participer à au moins 3 activités parmi les suivantes (staffs, RCP, RMM obligatoires) :

  • participer aux congrès et réunions organisées par le Collège et la Société française de neurochirurgie et de ses composantes, et/ou participer au congrès de la Société française de chirurgie rachidienne (SFCR), et/ou participer à la réunion annuelle des neurochirurgiens libéraux (Association française des neurochirurgiens libéraux - AFNCL) ;
  • participer à une activité d’amélioration de la qualité des soins (staffs, RCP, RMM) ;
  • appartenir à une instance ou à un comité en relation avec la gestion des risques dans l’établissement de santé ;
  • participer à une enquête neurochirurgie. 

Programme en équipe (Programme B)

Déclarer au minimum 1 EIAS par an par médecin dont 1 ciblé (peut être limité à 6 EIAS par équipe et par an si l'équipe est composée de plus de 6 praticiens)

  • compression abdominale en chirurgie nécessitant une position ventrale ;
  • défaut de prise en charge d’un dysfonctionnement de dérivation interne de liquide cérébro-spinal (LCS) ;
  • accessibilité  de l’imagerie au bloc opératoire ;
  • défaut d'identification du site opératoire ;
  • défaillance dans la prise en charge d’un patient sous anticoagulant ou antiagrégant plaquettaire ;
  • gestion d’une complication post-opératoire.

Mettre en oeuvre collectivement au moins 2 recommandations parmi les suivantes :

  • prévention de la contamination périopératoire et ATB ;
  • prise en charge des surdosages, des situations à risque hémorragique et des accidents hémorragiques chez les patients traités par antivitamines K en ville et en milieu hospitalier ;
  • mise en place de la check-list « sécurité du patient au bloc opératoire » ;
  • neuronavigation en neurochirurgie ;
  • SSP coopération entre anéthésistes-réanimateurs et chirurgiens ;
  • SSP "Comment gérer les risques associés à l'utilisation du bistouri électrique ? "
  • SSP "Comment sécuriser le circuit d'un prélèvement réalisé au bloc opératoire ?"
  • SSP "NO GO au bloc opératoire". Comment renforcer les barrières de sécurité ?

Réaliser au moins 2 activités parmi les suivantes :

  •  participer aux congrès et réunions organisés par le Collège et la Société française de Neurochirurgie et de ses composantes et/ou participer au congrès de la SFCR et/ou participer à la réunion annuelle des neurochirurgiens libéraux (AFNCL) - restituer le contenu de ces sessions à l’équipe (obligatoire) ;
  • participer à une activité d'amélioration de la qualité des soins (Staffs, RCP) (obligatoire) ;
  • appartenir à une instance, à un comité, etc. en relation avec la gestion des risques dans l’établissement de santé (optionnel).

Pour plus de détails, veuillez consulter la version complète du programme d'accréditation.

 

Voir aussi