Citer cette publication Share Impression

Place des tests sérologiques dans la stratégie de prise en charge de la maladie COVID-19

Evaluation des technologies de santé - Mis en ligne le 02 mai 2020

Par saisine ministérielle du 11 avril 2020, en contexte d’urgence épidémique, le Ministre des Solidarités et de la Santé a demandé à la HAS de définir la place des tests sérologiques dans la prise en charge de la maladie COVID-19. Cette saisine s’articule en trois volets.

Après la publication du cahier des charges définissant les modalités d’évaluation des performances des tests sérologiques, et celle de l’évaluation des indications des tests sérologiques automatisables (ELISA), la présente évaluation constitue le troisième et dernier volet de la réponse à cette saisine.

Cette évaluation porte sur les tests sérologiques unitaires rapides : les tests diagnostiques rapides (TDR), les tests rapides d’orientation diagnostique (TROD) et les autotests.

Pour rappel, les tests sérologiques, en complément de la RT-PCR, peuvent permettre de répondre à la question « suis-je ou ai-je été malade du COVID ? ». En revanche, les tests sérologiques ne permettent pas de répondre à la question « Suis-je contagieux ? ». Enfin, ils ne permettent pas encore de répondre à la question « Suis-je protégé contre le COVID-19 ? ».

Cette évaluation détaille les indications et non-indications des différents types de tests sérologiques rapides et leurs articulations avec les tests RT-PCR et les tests sérologiques automatisables (ELISA).

Les indications sont susceptibles d’être actualisées en fonction de l’évolution des connaissances scientifiques, notamment sur l’existence et la qualité d’une immunité contre le virus SARS-CoV-2 (non établies aujourd’hui).