Share Print

Évaluation des produits de santé : la coopération européenne avance

Web page - Posted on Dec 22 2015

La HAS a organisé un forum, le 30 octobre 2015, consacré à la coopération européenne en matière d’évaluation des technologies de santé. Ce forum a été l'occasion de faire un point d'étape sur cette démarche initiée il y a plus de dix ans avec la création du réseau EUnetHTA.

Face à des produits de santé innovants qui arrivent sur le marché, présentant souvent un coût élevé, comment évaluer avec rigueur leur service rendu pour juger de leur intérêt pour les malades et fixer le prix le plus juste ? C’est pour répondre à cette question qu’une coopération a été amorcée, il y a plus de dix ans, entre les agences d’évaluation des technologies de santé – médicaments, dispositifs médicaux, actes… – des 28 pays européens, au sein du réseau EUnetHTA (European Network for Health Technology Assessment).

EUnetHTA a été lancé en 2006 pour créer un réseau européen opérationnel et pérenne. Il organise la collaboration entre les organismes chargés de l'évaluation en Europe, facilite les échanges de connaissances et de bonnes pratiques. Trois axes d'action ont été mis en œuvre par EUnetHTA : 

Fleche  la production de documents préparatoires destinés à informer en amont les commissions d'évaluations nationales ;

Fleche  l'adoption de principes méthodologiques communs pour conduire les évaluations ;

Fleche  des actions pour améliorer la qualité des données produites au cours du développement et du cycle de vie des médicaments et produits de santé.

Cinq programmes européens

Cette politique de coopération européenne a plusieurs facettes. À côté des « actions conjointes » EUnetHTA, ont été mis en œuvre plusieurs programmes communautaires sur les méthodes d’évaluation dont les conclusions ont été présentées lors du forum sur les évaluations des technologies de santé (ou HTA, pour Health Technology Assessment), organisé par la HAS, en partenariat avec la Commission européenne, fin octobre, à Paris.

  • SEED : pour un dialogue précoce sur les produits innovants
    Un dialogue précoce entre les institutions d’HTA et les industriels, à propos de la nature des données à recueillir au cours des études cliniques d’un nouveau traitement, permet d'intégrer les besoins spécifiques de l'évaluation « HTA ». Le but est d’améliorer la qualité des données obtenues au cours du développement des médicaments et autres produits de santé. C'est le postulat de SEED, consortium regroupant 14 agences d'évaluation nationales et régionales, en Europe, pilotées par la HAS. La HAS a ainsi coordonné 24 rencontres avec des industriels, concernant des médicaments, des dispositifs médicaux, des dispositifs implantables ou des tests diagnostiques.

  • AdHopHTA : l’évaluation en milieu hospitalier
    Le programme AdHopHTA intègre plusieurs hôpitaux européens. L’objectif est de les aider à choisir des innovations confirmées et à écarter les technologies coûteuses et sans bénéfice réel.

  • MedtecHTA : zoom sur les dispositifs médicaux
    Déployé par six universités et une association scientifique dans cinq pays, MedtecHTA veut procéder à des évaluations plus globales des dispositifs médicaux en tenant compte de la complexité de leur intégration dans la pratique clinique.

  • Advance HTA : priorité aux maladies rares
    Le projet Advance HTA, qui regroupe 12 partenaires coordonnés par une université londonienne, se centre sur des points méthodologiques précis, en particulier les spécificités des traitements des maladies rares et les pratiques concernant les dispositifs médicaux.

  • Integrate-HTA : prendre en compte le vécu du patient
    Integrate-HTA, qui réunit sept partenaires de cinq pays différents, a pris comme cas d’étude les soins palliatifs. Les travaux consistent à mener des évaluations globales centrées sur les patients, en intégrant notamment les facteurs économiques et socioculturels.

2016 à 2019 – 3e phase

Une troisième « action conjointe » commence en 2016 pour une durée de quatre ans. Cette nouvelle phase portera notamment sur la production de documents communs destinés à préparer les avis des commissions nationales, le développement des dialogues précoces avec l'industrie, les données postinscription, l'établissement de nouveaux guides méthodologiques. Objectif ? Mettre en place une structure et un mode de fonctionnement pérennes dans ces différents domaines.

Article rédigé par Citizen press

See also

All our publication