Share Print

Dosage des marqueurs cardiaques

Web page - Posted on Dec 06 2011

Un récent rapport d’évaluation de la HAS analyse la place des marqueurs de nécrose myocardique dans la maladie coronarienne en médecine ambulatoire. Dans quels cas doivent-ils être prescrits ?


En médecine ambulatoire, le dosage des marqueurs de nécrose myocardique est inutile face à une suspicion de syndrome coronarien aigu (SCA) évolutif, car il pourrait retarder la prise en charge. Devant cette situation clinique, le praticien doit appeler immédiatement le Samu-Centre 15 pour discuter de la prise en charge du patient en cas d’incertitude clinique ou transférer le patient à l’hôpital. Une exception à la règle toutefois : il est possible de  demander un dosage de la troponine devant un patient asymptomatique qui consulte pour une douleur thoracique survenue plus de 72 heures auparavant et que l’on suspecte avoir été un syndrome coronarien aigu sans complication.

Quand prescrire les marqueurs cardiaques ?

 

Afficher en grand format

Ce rapport s’est aussi intéressé aux indications des peptides natriurétiques dans l’insuffisance cardiaque chronique. Quand le médecin doit-il les doser ?


Le dosage des peptides natriurétiques – BNP (peptide natriurétique de type B) et NT-proBNP (fraction N-terminale du peptide natriurétique de type B) – est réservé à quelques situations spécifiques de l’insuffisance cardiaque chronique (ICC), devant des symptômes atypiques évoquant cette pathologie ou faisant suspecter une décompensation (cf. infographie). En revanche, le dosage des peptides natriurétiques est inutile pour le diagnostic des formes typiques d’insuffisance cardiaque ainsi que pour leur évaluation pronostique.

"En médecine ambulatoire, le dosage des marqueurs de nécrose myocardique est inutile face à une suspicion de syndrome coronarien aigu  évolutif, car il pourrait retarder la prise en charge."

Les marqueurs cardiaques ont-ils une place dans la prévention et le dépistage de l’insuffisance cardiaque chronique et de la maladie coronarienne ?


Les marqueurs cardiaques évalués (y compris la CRP us) n’ont actuellement pas de place dans la prévention et le dépistage de l’insuffisance cardiaque chronique et de la maladie coronarienne.

Quels conseils donner au médecin lorsqu’il prescrit un dosage de peptides natriurétiques ?


Compte tenu des différences physiologiques et analytiques entre le BNP et le NT-proBNP, il est important de toujours prescrire, pour le suivi d’un patient donné, le même peptide dosé dans le même laboratoire (même analyseur) et dans les plus brefs délais après le prélèvement. En effet, il n’est pas possible de comparer les résultats de ces deux marqueurs (pas de formule permettant de passer de l’un à l’autre) et, pour le BNP, il existe des différences de résultats en fonction des techniques utilisées par les laboratoires.

Dr Candice Legris, Chef de projet – service évaluation des actes professionnels

HAS – Actualités & Pratiques – N° 32