Citer cette publication Share Impression

KADCYLA (trastuzumab emtansine), anticorps ciblant le récepteur HER 2 couplé à un cytotoxique

Cancérologie - Nouveau Médicament et Avis d'efficience
Avis sur les Médicaments - Mis en ligne le 15 avr. 2014

Nature de la demande

Inscription

Progrès thérapeutique important dans le cancer du sein HER 2 positif métastatique ou localement avancé non résécable

  • KADCYLA a l’AMM en monothérapie, chez les adultes atteints d’un cancer du sein HER 2 positif métastatique ou localement avancé non résécable, ayant reçu au préalable du trastuzumab et un taxane, séparément ou en association. Les patients doivent avoir reçu un traitement antérieur pour la maladie localement avancée ou métastatique ou avoir présenté une progression de la maladie pendant un traitement adjuvant ou dans les six mois suivant sa fin.
  • Le trastuzumab emtansine se différencie des autres anti-HER 2 par le fait que ce médicament allie spécificité antitumorale en se fixant sur le récepteur HER 2 et activité cytotoxique par l’action du DM1 (dérivé de la maytansine), un inhibiteur de microtubules, au sein des cellules malignes surexprimant le récepteur HER 2.
  • Il a amélioré la médiane de survie sans progression (gain absolu de 3,2 mois), la survie globale (gain absolu de 5,8 mois) et la qualité de vie par rapport à l’association TYVERB (lapatinib) + XELODA (capécitabine).

Service Médical Rendu (SMR)

Important

Le service médical rendu par KADCYLA est important en monothérapie, dans le traitement de patientes adultes atteints d’un cancer du sein HER2 positif métastatique ou localement avancé non résécable, ayant reçu au préalable du trastuzumab et un taxane, séparément ou en association.


Amélioration du service médical rendu (ASMR)

II (important)

Compte tenu de l’amélioration observée par le trastuzumab emtansine (KADCYLA) en monothérapie par rapport à l’association lapatinib (TYVERB) + capécitabine (XELODA) en termes de survie sans progression et de survie globale et d’un profil de tolérance acceptable, la Commission de la transparence considère que KADCYLA, en monothérapie apporte une amélioration du service médical rendu importante (ASMR II) dans le traitement de patients adultes atteints d’un cancer du sein HER2 positif métastatique ou localement avancé non résécable, ayant reçu au préalable du trastuzumab et un taxane, séparément ou en association.


Ce produit a fait l'objet d'un avis d'efficience rendu par la Commission évaluation économique et santé publique le 11 mars 2014

Voir aussi