Citer cette publication Share Impression

VECTIBIX (panitumumab), anticorps monoclonal

CANCEROLOGIE - Modification d’indication et Avis d'efficience
Avis sur les Médicaments - Mis en ligne le 07 déc. 2017

Nature de la demande

Modification des conditions d'inscription

Pas d’avantage clinique démontré dans le traitement des cancers colorectaux métastatiques sans mutation des gènes RAS (K-RAS et N-RAS) par rapport aux autres biothérapies.

  • VECTIBIX dispose désormais d’une AMM dans le cancer colorectal métastatique sans mutation des gènes RAS (K-RAS et N-RAS), en 1 ère ligne en association avec un protocole FOLFOX ou 2ème ligne en association avec un protocole FOLFIRI pour les patients qui ont reçu en 1 ère ligne un protocole à base de fluoropyrimidine (excluant l’irinotécan) ou en monothérapie après échec des protocoles de chimiothérapie à base de fluoropyrimidine, oxaliplatine et irinotécan.
  • La modification de l’indication de VECTIBIX restreignant son utilisation au cancer colorectal métastatique sans mutation des gènes RAS ne change pas sa  place dans la stratégie thérapeutique en l’absence de données comparatives par rapport aux autres biothérapies utilisées dans cette indication.

Service Médical Rendu (SMR)

Important

Le service médical rendu par VECTIBIX est important dans les indications de l’AMM.


Amélioration du service médical rendu (ASMR)

V (absence)

VECTIBIX n’apporte pas d’amélioration du service médicale rendu (ASMR V, inexistante) dans la prise en charge du cancer colorectal métastatique avec un statut RAS non muté (type sauvage) : -en première ligne en association avec un protocole FOLFOX -en seconde ligne en association avec un protocole FOLFIRI pour les patients qui ont reçu en première ligne un protocole de chimiothérapie à base de fluoropyrimidine (excluant l’irinotécan) -en monothérapie après échec des protocoles de chimiothérapie à base de fluoropyrimidine, oxaliplatine et irinotécan.


Ce produit a fait l'objet d'un avis d'efficience rendu par la commission évaluation économique et de santé publique le 27 mai 2014.

Voir aussi