Share Impression

Évaluation et état des lieux de la tomographie par émission de positons couplée à la tomodensitométrie (TEP-TDM)

Communiqué de presse - Mis en ligne le 07 oct. 2005
7 octobre 2005

La Haute Autorité de santé propose une évaluation et un état des lieux de la TEP-TDM en France sur le plan technique, réglementaire, médical, économique et organisationnel afin de définir des critères de choix de l'équipement et ses conséquences organisationnelles éventuelles. Cette étude a été réalisée à la demande de la Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins (DHOS).

La tomographie par émission de positons (TEP) est une technique d'imagerie fonctionnelle qui connaît un essor important, en particulier en oncologie, à des fins de diagnostic, d'orientation et de suivi thérapeutique. L'une des améliorations possibles de cette technique consiste à coupler l'examen TEP avec la tomodensitométrie (TDM) sur un appareil unique (TEP-TDM). Cette évaluation a été conduite à partir de l'analyse critique de la littérature réalisée par le Comité d'évaluation et de diffusion des innovations technologiques de l'AP-HP, d'une enquête réalisée auprès des centres français, et de l'avis des membres du groupe de travail. Elle met en exergue les point suivants :

Aspects techniques et médicaux : La TEP/TDM présente sur la TEP des avantages en termes de performances diagnostiques ; l'impact (potentiellement important) sur la prise en charge thérapeutique reste à vérifier. Elle a par ailleurs la possibilité théorique de se substituer à un examen TDM diagnostique, mais la pertinence et l'impact cliniques de cette substitution n'ont pas été évalués dans la littérature disponible. L'intérêt du couplage d'un TEP avec un TDM ayant un nombre croissant de barrettes pour la prise en charge du patient en cancérologie n'est pas établi dans la littérature disponible.

Aspects économiques et financiers : Le budget d'investissement d'un équipement TEP-TDM est estimé à 2,5M€ (contre 1,75M€ pour un TEP) et le surcoût de fonctionnement entre 200k€ et 300 k€/an (surcoût par examen compris entre 100 et 180€). L'évaluation médico-économique du TEP-TDM par rapport au TEP n'est pas documentée dans la littérature.

Enquête sur l'implantation du TEP-TDM en France : Un questionnaire a été adressé aux centres ayant reçu l'autorisation d'équipement TEP (taux de réponse : 93%). Les résultats reflétaient la montée en charge de l'implantation des TEP et TEP-TDM en France. En 2004, les sites non équipés prévoyaient tous d'installer un TEP-TDM. Les localisations en cancérologie concernaient le poumon, les lymphomes, le côlon et l'appareil digestif.

Les perspectives suivantes ont été proposées par les experts de cette étude :

  • évaluation des nouvelles stratégies diagnostiques et de prise en charge ;
  • évaluation organisationnelle de l'utilisation de la TEP-TDM et formalisation des relations entre les radiologues et médecins nucléaires ;
  • adaptation des modalités de financement prévues dans la CCAM ;
  • évaluation des TEP-TDM multibarrettes (développement des nouvelles indications du 18F-FDG, autres marqueurs).

Nous contacter

Responsable du service presse
Service de presse HAS
  • Florence Gaudin - Chef de service
    Gilles Djéyaramane - Attaché de presse
    Marina Malikité - Attachée de presse
    Julia Vollerin - Attachée de presse
  • Tél : 01.55.93.73.17 / 73.18 / 73.52 (n° réservés aux journalistes)
  • contact.presse@has-sante.fr

    Contacter l'accueil de la HAS : 01 55 93 70 00

     
  • Nous contacter
Toutes nos publications sur