Share Impression

Chute de cheveux : des prothèses capillaires de qualité remboursées à tous les malades

Brève presse - Mis en ligne le 21 mars 2016
18 mars 2016

En cas de chute de cheveux (alopécie) liée à une maladie, les prothèses capillaires participent à améliorer la qualité de vie des patients. Plus de 52 000 personnes sont concernées aujourd’hui en France, dont 96% de femmes.

Si ces prothèses sont actuellement remboursées par l’Assurance maladie, on constate des fortes disparités de remboursement, de renouvellement de prescription, de qualité de prothèse, de conseil… et des restes à charge souvent importants pour les patients. Dans le cadre du 3e Plan Cancer 2014-2019 qui a annoncé le doublement du tarif de remboursement (de 125€ à 250€), la HAS a défini des critères de remboursement de ces prothèses, qui ne sont pas soumises à  un marquage CE ou à des normes qualité.

Des prothèses remboursées pour toutes les personnes dont une maladie a entrainé une chute de cheveux

L’avis de la Commission nationale d’évaluation des dispositifs médicaux et des technologies de santé (CNEDiMTS) précise que tous les patients présentant une alopécie temporaire ou définitive, partielle ou totale, liée à une maladie doivent bénéficier d’un remboursement pour une prothèse capillaire. C’est un médecin généraliste ou spécialiste qui pourra initier la première prescription, renouvelable tous les 6 mois.

Des exigences de qualité technique et esthétique pour les perruques

Pour être remboursées les prothèses capillaires devront répondre à certaines obligations de qualité aussi bien en termes de confection que d’aspect visuel (une zone cousue main de minimum 15 cm 2 pour assurer un rendu plus proche de vrais cheveux) et d’inclure les indications sur leur composition et la provenance des matériaux utilisés.

Une obligation de conseil et d’accompagnement du patient

Le remboursement ne pourra être accordé que si un conseil et un accompagnement au patient est assuré par le distributeur (essayage de la perruque lors de la 1ère prescription, conseil dans le choix, ajustement de la prothèse au tour de tête).

Les accessoires (foulard, turban, mèche de cheveux,…) aussi remboursés

La CNEDiMTS préconise enfin le remboursement des accessoires : 1 en complément d’une prothèse et 3 pour les personnes ne souhaitant pas porter de prothèse.

Nous contacter

Service de presse HAS
  • Florence Gaudin - Chef de service
    Gilles Djéyaramane - Attaché de presse
    Marina Malikité - Attachée de presse
    Julia Vollerin - Attachée de presse
  • Tél : 01.55.93.73.17 / 73.18 / 73.52 (n° réservés aux journalistes)
  • contact.presse@has-sante.fr

    Contacter l'accueil de la HAS : 01 55 93 70 00

     
  • Nous contacter

Voir aussi