Citer cette publication Share Impression

OPDIVO (nivolumab), anticorps anti-PD1- Carcinome à cellules rénales

CANCEROLOGIE - Nouvelle indication - Ce produit a fait l'objet d'un avis d'efficience
Avis sur les Médicaments - Mis en ligne le 19 juil. 2018

Nature de la demande

Extension d'indication

Intérêt clinique important dans le traitement du cancer du rein à cellules claires ou comportant un contingent de cellules claires au stade avancé après échec d’un traitement antérieur par anti-VEGF et progrès thérapeutique modéré par rapport à l’évérolimus

 

  • OPDIVO a l’AMM en monothérapie dans le traitement des adultes atteints d’un carcinome à cellules rénales avancé après un traitement antérieur.
  • Sa supériorité a été établie vis-à-vis de l’évérolimus en termes de survie globale chez les patients ayant un cancer du rein à cellules claires.
  • C’est un traitement de 2e ligne après échec d’un traitement antérieur par inhibiteurs de tyrosine kinase.

Service Médical Rendu (SMR)

Important

Le service médical rendu par OPDIVO est important uniquement dans le traitement du cancer du rein à cellules claires ou comportant un contingent de cellules claires au stade avancé après échec d’un traitement antérieur par anti-VEGF.


Amélioration du service médical rendu (ASMR)

III (modéré)

Compte tenu de : 

  • la démonstration de la supériorité du nivolumab sur l’évérolimus en termes de survie globale 
  • dans la seule population des patients ayant un cancer du rein à cellules claires, 
  • malgré le caractère ouvert de l’étude qui ne permet en particulier pas d’apprécier le gain en qualité de vie,

OPDIVO apporte une amélioration du service médical rendu modéré (ASMR III) par rapport à évérolimus chez les patients adultes atteints d’un cancer du rein à cellules claires ou comportant un contingent de cellules claires, avancé ou métastatique ayant reçu un traitement antérieur par anti-VEGF.


Ce produit a fait l'objet d'un avis d'efficience rendu par la commission évaluation économique et de santé publique

le 8 novembre 2016.

Nous contacter

Évaluation des médicaments

Voir aussi