Citer cette publication Share Impression

Nécessité des rappels vaccinaux chez l'enfant - Exigibilité des vaccinations en collectivité

Recommandation vaccinale - Mis en ligne le 05 janv. 2018

Le Directeur général de la santé a saisi le 9 août 2017 la Haute Autorité de santé (HAS) afin de déterminer :

  • La nécessité des rappels contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche et la poliomyélite aux âges de 6 ans et de 11-13 ans ;
  • Les vaccinations exigibles à l'admission et au maintien en collectivité.

 La HAS recommande :

  • De communiquer sur le caractère indispensable de l'ensemble des rappels contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, et la coqueluche aux âges de 6 ans et de 11-13 ans pour conférer une protection à long terme, en particulier si l’obligation des rappels contre la poliomyélite aux âges de 6 ans et de 11-13 ans devait disparaitre.

  • Toute admission en collectivité soit précédée, à l'instar des 3 valences déjà obligatoires (diphtérie, tétanos et poliomyélite), d’une vérification du statut vaccinal pour chacune des 11 valences concernées par l’extension de l’obligation (diphtérie, tétanos et poliomyélite, coqueluche, hépatite B, rougeole, oreillons, rubéole, méningocoque C, Haemophilius influenza B et pneumocoques) et figurant au calendrier vaccinal en fonction de son âge. Ainsi, sauf contre-indication médicale reconnue, toute vaccination requise en fonction de l'âge de l'enfantdoit être au minimum débutée pour l'entrée en collectivités. Une fois la vaccination débutée, il est ensuite nécessaire de poursuivre l'immunisation selon le calendrier vaccinal en vigueur.

    Les doses exigibles supplémentaires n'ayant pas été réalisées avant l'entrée en collectivité sont à effectuer au plus tôt dans les suites de l'admission, en fonction de l'âge de l'enfant, de la date de la dernière dose reçue et du délai minimum entre les doses préconisé par le schéma de vaccination figurant au calendrier vaccinal.

    Dans les cas où des enfants n'auraient jamais été vaccinés avant l'entrée en collectivité et ce malgré l'obligation vaccinale, le calendrier vaccinal de rattrapage s'applique en fonction de l'âge de l'enfant.

    Pour les nourrissons admis en collectivité dans les 18 premiers mois de vie, leur maintien en collectivité au-delà de 18 mois requiert qu'ils aient reçu l'ensemble des doses de vaccins obligatoires, soit 3 doses de vaccins DTCaP, Hib, Hep B et pneumocoque ainsi que 2 doses de vaccins méningocoque C et ROR.


Voir aussi

Toutes nos publications sur