Share Impression

Chirurgie de l'obésité : des documents pour les médecins traitants et les patients

Communiqué de presse - Mis en ligne le 21 oct. 2009
21 octobre 2009

L’obésité est un problème de santé publique important : plus de 12% des adultes français sont obèses et près de 30% sont en surpoids. Après avoir publié des recommandations de bonnes pratiques sur la chirurgie de l’obésité, la Haute Autorité de Santé a voulu aller plus loin afin d’améliorer l’efficacité et la sécurité à long terme de la chirurgie en optimisant les indications, l’information, la préparation et le suivi des patients. Pour y parvenir, elle rend disponible aujourd’hui des documents pour les médecins traitants et pour les personnes obèses qui envisagent la chirurgie.

La prévalence de l’obésité augmente en France et le recours à la chirurgie de l’obésité (ou chirurgie « bariatrique ») s’est rapidement développé en France depuis une dizaine d’années. Or celle-ci n’est indiquée que dans certaines situations bien précises :

  • en deuxième intention,
  • après échec d’un traitement médical, nutritionnel, diététique et psychothérapeutique bien conduit pendant 6-12 mois,
  • chez des patients ayant un index de masse corporel (IMC) supérieur ou égal à 40 kg/m²,
  • ou bien ayant un IMC supérieur ou égal à 35 kg/m² associé à au moins une comorbidité*.

L’évaluation préopératoire des patients, leur préparation et leur suivi sont pour l’heure insuffisants, et les personnes obèses et les médecins traitants notamment manquant d’information ou de supports d’information concernant la chirurgie de l’obésité.

Plusieurs documents pour les médecins et les patients

Durant l’élaboration des recommandations sur le thème « obésité : prise en charge chirurgicale chez l’adulte », le groupe de travail a souhaité élaborer deux documents d’information complémentaires sur les indications et la prise en charge pluridisciplinaire de la chirurgie de l’obésité. L’un s’adresse aux patients obèses. L’autre, aux médecins traitants. Ces documents vont être mis en ligne en même temps que divers outils, type table IMC, schéma sur la digestion, liste de questions à poser au médecin.

Une brochure d’information destinée aux personnes obèses qui envisagent la chirurgie de l’obésité

Cette brochure, intitulée « Chirurgie de l’obésité – ce qu’il faut savoir avant de se faire opérer », comporte des explications sur :

  • les différentes techniques chirurgicales et leur efficacité ;
  • les conditions pour bénéficier de la chirurgie de l’obésité ;
  • l’organisation de la prise en charge, du premier entretien avec le médecin jusqu’au suivi après l’intervention ;
  • les précautions à prendre pour garantir les meilleures chances de réussite.

Cette brochure devrait permettre au patient de mieux dialoguer avec les professionnels de santé. Toutefois, la HAS rappelle qu’elle ne remplace pas les informations données par le médecin traitant et par l’équipe spécialisée en chirurgie de l’obésité que le (la) patient pourrait être amené(e) à rencontrer.

Une fiche d’information destinée aux médecins traitants

Ce document reprend de manière synthétique les éléments clés dont le médecin traitant doit avoir connaissance afin de garantir une prise en charge et un suivi optimaux aux patients obèses qui souhaitent ou nécessitent une intervention chirurgicale : les conditions à remplir, la prise en charge de plusieurs mois qui doit précéder toute intervention, ainsi que le suivi à mettre en place dès la décision d’opérer (mise en place d’une contraception chez les femmes avant l’opération, modalités de prise en charge par la Sécurité sociale, etc.).

 

Les recommandations sur la chirurgie de l'obésité en bref :

Organiser le parcours du patient candidat à la chirurgie de l’obésité très en amont de l’intervention et prévoir un suivi post-opératoire a vie

Le patient doit être pris en charge dans le cadre d’un projet personnalisé, par une équipe médicochirurgicale pluridisciplinaire, en liaison avec le médecin traitant. Les praticiens doivent informer le patient tout au long de sa prise en charge sur les bénéfices, les limites, les risques et les contraintes des différentes techniques chirurgicales. Avant l’intervention, il faut une évaluation et une prise en charge préopératoires du patient aux plans somatique et psychologique et mettre en place un programme d’éducation thérapeutique concernant la concernant la diététique et l’activité physique. A l’issue de cette phase de bilan et de préparation, la décision d’intervention est prise avec le patient, après discussion et concertation au sein de l’équipe médicochirurgicale pluridisciplinaire.
Après l’intervention, le patient doit être suivi régulièrement, tout au long de sa vie, compte tenu notamment des possibles complications tardives. Le suivi médicochirurgical doit notamment mettre l’accent sur la prévention et la recherche de carences vitaminiques ou nutritionnelles et la recherche de complications ou de dysfonctionnements du montage chirurgical.

Quelle prise en charge dans le cas d’une seconde intervention de chirurgie de l’obésité ?

Une seconde intervention de chirurgie de l’obésité peut être indiquée en cas d’échec de la première intervention (perte de poids jugée insuffisante par le patient et l’équipe médicochirurgicale) ou de dysfonctionnement du montage chirurgical. La prise en charge pré, per et postopératoire des secondes interventions est comparable à celle des interventions initiales. Leur risque est plus élevé et le patient doit en être informé.

* troubles associés à une maladie

Nous contacter

Responsable du service presse
Service de presse HAS
  • Florence Gaudin - Chef de service
    Gilles Djéyaramane - Attaché de presse
    Marina Malikité - Attachée de presse
    Julia Vollerin - Attachée de presse
  • Tél : 01.55.93.73.17 / 73.18 / 73.52 (n° réservés aux journalistes)
  • contact.presse@has-sante.fr

    Contacter l'accueil de la HAS : 01 55 93 70 00

     
  • Nous contacter