Share Impression

Assurer le suivi et l’accompagnement des femmes enceintes

Actualité presse - Mis en ligne le 02 avr. 2020
2 avril 2020

Mobiliser les professionnels au service de leurs patients habituels 

La situation épidémique actuelle implique pour les professionnels de ville de gérer en priorité les cas de COVID-19 mais aussi d’organiser leur activité afin de continuer à garantir l’accès aux soins des patients tout en limitant les risques de propagation du virus. De fait, la prolongation de la période de confinement nécessite de répondre dans ce cadre aux besoins aigus des patients mais aussi de garantir la continuité de la prise en charge des malades chroniques.  

Dans ce contexte, la HAS publie une première série de Réponses rapides, adaptées au contexte d’urgence sanitaire. Elle appelle les professionnels de santé à adopter une attitude proactive à l’égard de leurs patients les plus fragiles pour garantir la continuité du suivi et des soins dont ils ont besoin. Les trois premiers travaux ciblent les personnes atteintes de maladies chroniques somatiques, de troubles psychiatriques et les femmes enceintes. Ces travaux seront rapidement complétés par des fiches spécifiques par maladie chronique ou situation.  

Il est essentiel que ces malades, qui aujourd’hui n’osent plus appeler leur médecin ou aller à l’hôpital, n’interrompent pas leurs soins et leur suivi. 

Ces Réponses rapides sont susceptibles d’évoluer avec les données de la science et la situation sanitaire. Elles sont fondées sur ce qui apparaît souhaitable ou nécessaire au moment où elles sont formulées. Elle ne prennent notamment pas en compte les capacités d’approvisionnement en équipements de protection individuelle.

 

Comment assurer un suivi de la grossesse en période d’épidémie de COVID-19 et alors que les déplacements doivent être strictement limités ? La HAS a élaboré deux Réponses rapides, format de publication adapté à la période d’urgence sanitaire, afin dguider les professionnels sur la façon d’assurer la continuité du suivi des femmes enceintes et de celles ayant accouché. Les accompagner au mieux, sans les exposer, reste une nécessité absolueCes travaux comportent des éléments spécifiques pour les femmes atteintes de COVID-19 (suivi et allaitement notamment).   

  • La première Réponse rapide  consacré e  au  suivi  prénatal   insiste sur le maintien des trois échographies obstétricales et le principe d’un suivi autant que possible en ville, y compris grâce à la téléconsultation. Par ailleurs, la HAS recommande que les femmes enceintes puissent bénéficier autant que possible à distance - d’un soutien psychologique à l’occasion de l’entretien prénatal et des séances de préparation à la naissanceLa présence d’un accompagnant en salle de naissance reste possible sous certaines conditions.  
  • La seconde Réponse rapide porte sur le suivi des femmes et de leur bébé après la naissance  s’attache à décrire les conditions de la sortie des femmes ayant accouché pendant l’épidémie. Ainsi, la sortie de l’hôpital doit être effectuée le plus tôt possible, dès 48h, car ce dernier est considéré comme un cluster COVID-19. La HAS souligne le renfort indispensable de l’offre de soins en ville. Elle réaffirme la nécessité d’effectuer les dépistages néonataux. Enfin, le rôle des sages-femmes est essentiel au retour à domicile pour s’assurer du bien-être physique et psychologique de la mère surtout dans ce contexte de confinement et d’isolement social. 

Nous contacter

Service presse
  • Florence Gaudin - Chef de service
    Gilles Djéyaramane - Attaché de presse
    Marina Malikité - Attachée de presse
    Julia Vollerin - Attachée de presse
  • Tél : +33 1.55.93.73.17 / 73.52 / 73.18 (n°réservé aux journalistes)
  •  
  • Nous contacter

Voir aussi

Toutes nos publications sur