Share Print

Aider les patients à récupérer après une hospitalisation pour COVID-19

Actualité presse - Posted on Apr 17 2020
April 17, 2020

Les patients qui ont développé une forme sévère de COVID-19 et sortent d’hospitalisation en soins aigus, notamment après un passage en réanimation, sont très amaigris et affaiblis. Ils ont besoin d’une rééducation et d’une réadaptation adaptées pour se rétablir pleinement. La Haute Autorité de Santé publie une Réponse rapide pour préciser l’intervention des rééducateurs auprès de ces patients, de manière sécurisée, à l’hôpital ou à domicile. Ce document a été réalisé en collaboration avec le Conseil National Professionnel de Médecine Physique et de Réadaptation et la Société Française de médecine physique et de Réadaptation.

La HAS publie une Réponse rapide dédiée à la prise en charge en médecine physique et de réadaptation et en centre de rééducation des personnes avec un COVID-19 sévère  , suite à leur hospitalisation en service de réanimation. Les patients qui sortent de cette hospitalisation guéris de l’infection - parfois après de longues semaines - peuvent fréquemment présenter des déficiences plus ou moins sévères notamment respiratoire, cardiovasculaire, neurologique, neurocognitive, musculosquelettique. L’enjeu est de récupérer au mieux avec le moins de séquelles possible. Comment ? En bénéficiant, dès leur sortie de soins aigus, d’une prise en charge qui allie rééducation et réadaptation. Dans le contexte de l’épidémie de COVID-19, cela suppose une organisation particulière et une coordination des professionnels de la rééducation/réadaptation pour faire face au flux conséquent de ces patients.

A l’hôpital : une rééducation et une réadaptation selon la condition physique du patient

La HAS détaille dans sa Réponse rapide les objectifs d’une hospitalisation en Médecine de rééducation et de réadaptation à l’hôpital : établir un bilan diagnostique du patient, évaluer ses déficiences spécifiques, structurer des programmes de rééducation et suivre ses complications médicales. La HAS décrit également le programme de rééducation qui associe différents professionnels et tient compte de la fatigue importante de ces malades atteints du COVID-19 et de leur tolérance.

Elle recommande en outre d'appliquer strictement les mesures de protection lors des séances effectuées pendant la phase contagieuse qui peut durer parfois au-delà de la phase aiguë.

Préparer le retour à domicile et poursuivre les séances à distance

La rééducation des patients devra bien souvent être poursuivie à leur retour à domicile qui sera anticipé et préparé en lien avec les professionnels de premier recours, dont le médecin traitant. Certains de ces actes de rééducation et de réadaptation doivent pouvoir être réalisés en télésoin, ou avec des autoprogrammes d’exercices préalablement appris au patient et supervisés à distance, celui-ci pouvant être encore contagieux. L’intervention du kinésithérapeute est requise en présentiel si son absence peut causer une perte de chance pour le patient.

L'objectif de ces séances est que le patient puisse reprendre de manière progressive et contrôlée une activité physique légère, sans le fatiguer (marche, par exemple). La réadaptation à domicile peut être effectuée après l’avis d’un ergothérapeute. Selon les besoins du patient, la HAS propose de poursuivre également autant que de besoin de la kinésithérapie respiratoire, un suivi nutritionnel, et une prise en charge psychologique.

Contact Us

Service presse
  • Florence Gaudin Head of service
    Gilles Djéyaramane Press officer
    Marina Malikité Press officer
    Julia Vollerin Press officer
  • Phone : +33 1.55.93.73.17 / 73.52 / 73.18 (n°réservé aux journalistes)
  •  
  • Contact Us

See also