Share Print

Tests, isolement, traitements : quelle prise en charge en médecine de ville pour les patients suspectés de Covid-19 ?

Actualité presse - Posted on Nov 09 2020
November 9, 2020

Face au regain de l’épidémie actuelle, la HAS a actualisé ses Réponses rapides sur la prise en charge de premier recours des patients suspectés de Covid-19. L’objectif est de rappeler les éléments du diagnostic clinique, la démarche de recours aux tests, les modalités d’interprétation des résultats et la conduite à tenir en fonction de ces derniers.

L’évolution rapide des données scientifiques et la diversité des situations cliniques peuvent rendre complexe la prise en charge des patients en ville, rendant utile la mise à disposition d’outils clairs pour tous les médecins. L’actualisation des Réponses Rapides de la HAS, menée en collaboration avec le Collège de la médecine générale (CMG) et le Collège national des généralistes enseignants (CNGE) et validée par la Société de pathologie infectieuse de langue française (SPILF), se concentre sur trois points : la stratégie d’utilisation des tests de détection du SARS-CoV-2, l’importance de l’isolement et le suivi thérapeutique des personnes qui présentent des symptômes de l’infection.

 

Mise à jour de la stratégie de détection différenciée selon le profil du patient

La HAS actualise ses recommandations en matière de tests suite à ses derniers avis rendus sur le sujet. Pour un patient présentant des symptômes, un test RT-PCR ou antigénique est recommandé en fonction de l’ancienneté des symptômes et de la possibilité ou non d’avoir le résultat d’un test RT-PCR en moins de 48h.
Chez une personne contact à risque de contamination dans le milieu familial, le test RT-PCR est recommandé le plus tôt possible.

Chez les autres personnes contact à risque de contamination, le test PCR est recommandé entre le 5ème et le 7ème jour après le contact. La HAS a élaboré un logigramme présentant ses recommandations sur la stratégie d’utilisation des tests de détection du SARS-COV-2.
La HAS rappelle l’importance des gestes barrière et notamment du port du masque qui permet à toute personne qui le porte d’éviter d’être considérée comme une personne contact à risque de contamination.

 

L’isolement et la recherche des personnes contact sont indispensables pour casser les transmissions et lutter contre la propagation du virus

La HAS rappelle que l’isolement et la recherche des personnes contact (contact tracing) sont deux éléments fondamentaux de la lutte contre la Covid-19, qui doivent permettre de casser les chaînes de transmission.
Un isolement de 7 jours est indiqué :

  • à partir du jour du début des symptômes pour les cas suspects, sans attendre les résultats du test ;
  • à partir du jour du prélèvement pour les cas asymptomatiques ;
  • à partir du jour du contact avec un cas confirmé pour les personnes contact,

 

La mise en place d’un traitement symptomatique et une surveillance selon les cas

Chez un patient présentant des symptômes, la recommandation actuelle est de mettre en place un traitement visant les symptômes de la maladie et de surveiller leur évolution. En l’état actuel des connaissances, la HAS indique qu’en cas de fièvre ou de douleur, le paracétamol est le traitement de première intention et souligne qu’il n’y a pas d’indication à prescrire une antibiothérapie en dehors d'une infection bactérienne diagnostiquée. Elle rappelle que l’initiation d’un traitement par des corticoïdes n’est pas indiquée chez les patients ayant une forme non sévère de Covid-19, c’est-à-dire ne nécessitant pas une oxygénothérapie.
Enfin, une anticoagulation préventive est indiquée chez des patients alités ou à risque thromboembolique.

Comme toutes les Réponses Rapides élaborées par la HAS, les préconisations formulées sont susceptibles d’évoluer en fonction des nouvelles données scientifiques.

 

See also