Quote this publication Share Print

Dégénérescence maculaire liée à l’âge

Tool to improve professional practice - Posted on Nov 08 2022

Contexte

Dans le cadre de la Stratégie de transformation du système de santé, la Caisse Nationale d’Assurance Maladie, a demandé l’actualisation de la recommandation HAS de 2012 sur la dégénérescence maculaire liée à l’âge, sous la forme d’une fiche mémo.

La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) est la première cause de handicap visuel chez les personnes de plus de 50 ans. Toutes formes confondues, cette maladie concerne environ 8 % de la population française, mais sa fréquence augmente largement avec l’âge : elle touche 1 % des personnes de 50 à 55 ans, environ 10 % des 65-75 ans et de 25 à 30% des plus de 75 ans. Si l’on tient compte uniquement des formes avancées de la maladie, associées à une perte de la vision centrale, ces chiffres sont à diviser environ par deux. Mais dans les années à venir, compte tenu de l’allongement de l’espérance de vie, l’incidence de la DMLA ne va cesser de croître.

Objectifs

Ces recommandations visent à améliorer la prise en charge des patients atteints de DMLA et notamment de favoriser la reconnaissance précoce des symptômes. Il s’agit également d’actualiser les recommandations concernant la stratégie diagnostique (choix des examens paracliniques les plus pertinents), la stratégie thérapeutique (choix des traitements avec personnalisation du suivi), la mise en œuvre d’un accompagnement du patient.

Cibles 

Ces recommandations sont destinées essentiellement aux ophtalmologistes. Elles concernent également les gériatres et les médecins généralistes pour la prise en charge globale du patient.

Contact Us

Unité développement des compétences et amélioration des pratiques
All our publications