Share Impression

Comprendre et mesurer

Article HAS - Mis en ligne le 29 mai 2019

Le terme de « culture de sécurité » apparait pour la première fois dans le rapport que des experts du Groupe consultatif international pour la sûreté nucléaire (INSAG), intitulé «Rapport récapitulatif sur la réunion d'analyse de l'accident de Tchernobyl » ont rendu à propos de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl. Ce terme s’est imposé par la suite dans l’agenda de toutes les industries dans lesquelles des risques doivent être gérés.

Dans le domaine de la santé, cette culture constitue un élément préalable incontournable à prendre en compte pour mener de manière efficace des actions d’amélioration de la sécurité des patients. Il est maintenant clairement établi que la cause des évènements indésirables qui surviennent chez les patients est rarement liée au manque de connaissance des professionnels ; le plus souvent  ces évènements indésirables  sont le fait de défauts d’organisation, d’absence de vérification, d’insuffisances de  la coordination ou de la communication, bref qu’ils sont  liés à un manque de culture commune de sécurité  Améliorer la sécurité des patients implique de prendre en compte la culture de sécurité des acteurs.

Culture sécurité : mieux comprendre pour agir plus efficacement

De quoi s’agit-il ?

La culture de sécurité est un ensemble de manières de faire et de penser qui contribuent à la sécurité du patient et qui sont partagée au niveau de l’organisation (équipe de professionnels, établissement de sante). 

Dans le domaine de la santé cette culture de sécurité est un élément primordial pour mener de manière efficace des actions d’amélioration de la sécurité du patient.

Selon James Reason quatre composantes constituent la culture de sécurité :

  1. La culture du reporting ou du signalement de la part du groupe
  2. La culture du retour d’expériences (learning)
  3. La culture juste (management équitable)
  4. La culture du travail en équipe

 

Capture

 

Pourquoi est-il important de développer la culture de sécurité ?

La culture sécurité  participe aux performances des organisations de santé en leur permettant d’être informées, fiables, sures, résilientes et apprenantes.

 

Peut-on évaluer la culture de sécurité ?

Avant de mettre en place des actions pour développer une culture de sécurité des soins, il faut apprécier son niveau. En santé, la méthode d’évaluation la plus utilisée est quantitative. Elle est basée sur une enquête via l’administration d’un questionnaire anonyme remis aux professionnels de santé pour explorer leurs attitudes et comment ils perçoivent la sécurité des soins.

Evaluer la culture de sécurité présente en soi un intérêt pédagogique fort et permet déjà de la faire progresser par une prise de conscience de son existence.

 

En pratique ?

Trois guides disponibles, résultats d’une collaboration entre la HAS et la FORAP :

  • Le guide « Enquêtes sur la culture de sécurité : comprendre et agir » (HAS-FORAP, 2019) : pour s’informer et approfondir la notion de culture de sécurité. Après avoir réalisé une enquête sur la culture de sécurité, pour comprendre les résultats, les partager et identifier des objectifs pour les traduire en action d’amélioration en utilisant simplement les 4 composantes de la culture sécurité.

Nous contacter

Service Évaluation et Outils pour la Qualité et la Sécurité des Soins (EvOQSS)

Voir aussi

Toutes nos publications sur